Parabole du grain de blé

La parabole du grain de blé (Jean 12:24) a été revisitée par le poète danois Johannes  Joergensen (1866-1956). Son texte original est mis en italiques.

Le petit grain de blé est heureux, tout heureux, bien au chaud dans un gros tas de blé, tout au fond du grenier, juste un petit courant d’air qui permet de bien respirer; jamais une goutte de pluie pour mouiller le tas de blé. Les autres petits grains sont très gentils,très polis, ce sont de très bons amis. Aussi, quand il fait sa prière, le petit grain de blé remercie le Seigneur: « Merci mon Dieu, je suis tellement heureux, que je voudrais que cela dure toujours. »

Ce bonheur est celui de l’homme qui vit avec les siens sans aucun souci. La vie se déroule tranquillement au travail, en famille et avec ses amis. L’aspiration à un tel  bonheur est légitime et il est important de remercier Dieu pour cela. Mais le Dieu véritable n’est pas le garant d’un tel bonheur car c’est un petit bonheur au regard de celui auquel il nous appelle.

Mais un jour, il y a un grand bruit dans le grenier. Des hommes arrivent avec de grosses pelles, et notre petit grain de blé, avec tous ses copains, est jeté dans une charrette. Et la charrette démarre comme pour une promenade. Au hasard des secousses, le petit grain de blé voit tantôt un coin de ciel bleu, tantôt des jolies fleurs, tantôt un papillon ou une coccinelle… C’est vraiment très joli, bien plus beau que le grenier. Bientôt, tout le monde s’arrête, au bord d’un champ bien labouré. Sans ménagement, les hommes jettent le tas de blé dans un coin du champ. Cela fait un choc! Mais c’est frais, c’est bon… Le grain de blé a le temps de faire une petite prière: « Mon Dieu, je voudrais bien rester là, dans la fraîcheur, le plus longtemps possible… »

Au début de notre marche avec Dieu nous apprécions ses bénédictions matérielles . Il nous fait découvrir de nouvelles choses encore plus belles, nous faisons de nouvelles expériences et nous sommes encore plus reconnaissants envers lui. Mais le grain de blé n’a pas changé. Il demeure toujours un grain. Le Dieu véritable a de plus grands projets pour nous: il veut nous faire porter du fruit. Pour cela, nous devons être transformés.

Mais voici que le grain de blé s’enfonce dans la terre… C’est tout noir… c’est humide… le petit grain de blé étouffe… le froid le pénètre au plus profond de lui-même. Il fait une dernière prière: « Mon Dieu, c’est fini, je vais mourir… »

Ce cri est celui de milliers de personnes. Qui n’a jamais dit:  « si Dieu existait tout cela n’arriverait pas… » Dieu paraît nous avoir abandonné, il paraît même nous avoir puni en nous faisant subir des épreuves. Et pourtant, c’est la main du Dieu véritable qui est à l’oeuvre.  En vérité, il veut nous faire croître. Il veut le meilleur pour nous. Mais pour cela, il faut accepter de mourir à soi-même et abandonner nos anciennes aspirations.

champ de blé cMais voici qu’il se passe quelque chose d’extraordinaire! Le petit grain se sent traversé par une force immense… ça éclate en lui de partout… et voilà qu’il devient une petite pousse de blé, puis une petite tige, elle monte la tige, elle monte… elle perce la croûte de la terre, et elle devient un épi de blé magnifique, avec au moins soixante petits grains de blé! Et tous ensemble ils disent leur prière: « Merci, Mon Dieu, c’est Toi qui nous donnes la vie! ».

Lorsque nous espérons en Dieu son oeuvre se fait en nous. Dieu nous conduit vers notre état véritable car il nous a modelé à Son image. Lorsque nous voyons le résultat nous ne pouvons que le remercier. Toute la difficulté est de ne pas se détourner de Dieu quand nous sommes sous terre mais de tendre vers Lui comme le germe tend vers le soleil qu’il ne voit pas encore. Il deviendra alors ce qu’il est vraiment et parviendra à une plénitude de vie. S’il en est déjà de la sorte ici-bas, qu’en sera-t-il alors au Ciel ?


graindeble1Jean 12 : 24  « si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt pas, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit ».

Publicités

3 commentaires pour Parabole du grain de blé

  1. Fololo dit :

    Une très bonne nourriture spirituelle en ces temps qui courent.
    Sois béni mon frère!!!

    J'aime

  2. Caramel dit :

    Merci Fred pour ce partage, c’est aujourd’hui que je devais le lire puisque hier, avant de monter faire dodo, j’ai pris un temps seule avec Dieu; après avoir médité et prié j’ai reconnu qu’après 12 ans de marche chrétienne le grain n’était pas encore tombé, j’ai senti l’appel de Dieu, j’ai accepté de le laisser me plonger dans cette terre sombre, humide et froide… Puis de lire ton article là m’encourage à reconnaître qu’il n’est jamais vain de Lui faire confiance.
    Sois béni toi aussi.
    Caramel

    J'aime

  3. Graine de foi dit :

    Merci pour vos retours très positifs. J’avoue avoir été moi-même interpellé en lisant cette interprétation de la parabole car j’aspire encore trop souvent à un petit bonheur tranquille et sans histoire… Que le grain germe pour nous tous et ainsi, ensemble dans Son champ, nous Le louerons !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s